La fragmentation urbaine à Marseille : logiques et dynamiques de l’enclavement résidentiel

Mis en avant

Présentation de travaux réalisés dans le cadre du Laboratoire Population, Environnement, Développement (Université d’Aix-Marseille, Institut de Recherche pour le Développement)

Séminaire S43. Jeudi 26 janvier 2017 de 18h à 20h. Accueil : à partir de 17h30 ; début impératif 18h. Centre socioculturel Saint-Giniez Milan, 38 rue Raphaël Ponson 13008 MARSEILLE. Métro Rd Point du Prado. Bus 23, 44, 45 : arrêt Mazargues Etienne Milan

Des enseignants- chercheurs (Elisabeth Dorier, Sébastien Bridier) et doctorants (Julien Dario, Damien Rouquier) du LPED (AMU/IRD) présenteront certains de leurs travaux sur les fragmentations urbaines à travers la banalisation des fermetures de résidences et les impacts sur les déplacements des populations et leurs accès aux aménités urbaines.

Plus de 20% de la population marseillaise vit dans des résidences fermées. Certains quartiers (particulièrement au Sud) sont à plus de 50% couverts par ces formes résidentielles. Le développement de ces clôtures et le cloisonnement d’espaces auparavant ouverts ont des impacts importants sur la structuration des quartiers et les possibilités de déplacements des populations. Elles traduisent aussi l’acuité de certaines tensions urbaines, et reflètent une évolution des modes de vies et représentations des citadins et du «vivre-ensemble ». Elisabeth Dorier nous avait déjà présenté les travaux de son équipe en décembre 2013. Le phénomène décrit alors a continué à se développer. C’est donc une présentation actualisée qui sera faite ici. Un grand merci à Elisabeth Dorier et son équipe. Pour qui veut en savoir plus, quelques éléments bibliographiques sont accessibles librement

Liens vers des publications récentes accessibles en ligne afin de nourrir le débat:

Site du LPED: http://www.lped.fr

 

 

Les usines et les ouvriers des calanques marseillaises : travailler et vivre dans un territoire isolé et sous contrainte (XIXe-XXe siècles)

Mis en avant

Stéphane Kronenberger

Situées à près de 8 kilomètres des derniers faubourgs de la ville de Marseille, les Calanques constituent, au début du XIXe siècle, un territoire enclavé où les pouvoirs publics décident de reléguer une partie des industries les plus polluantes. Cela concerne d’abord, à partir 1809, les établissements produisant de la soude, puis, dès le début des années 1850, les usines à plomb. L’isolement en milieu rural conjugué au caractère insalubre, pénible et dangereux des activités industrielles qui sont pratiquées rendent fortement problématique l’approvisionnement en main-d’œuvre. Ce manque manifeste d’attractivité engendre ainsi l’arrivée d’une main-d’œuvre immigrée, en particulier en provenance d’Italie. Pour la fixer, les industriels ont recours à une politique paternaliste, qui n’empêche pas, périodiquement, l’éclatement de conflits, néanmoins peu nombreux, et ceci malgré le respect, pour le moins approximatif, de la législation du travail.

Séminaire S42. Vendredi 2 décembre 2016 de 18h à 20h. Accueil : à partir de 17h30 ; début impératif 18h.Centre social Mer et Colline, 16 boulevard de la Verrerie – 13008 Marseille. (bus 19 arrêt Verrerie – à partir du Rond Point du Prado)

Stéphane Kronenberger est docteur en Histoire contemporaine de l’Université de Nice Sophia-Antipolis avec une thèse intitulée Des temps de paix aux temps de guerre : les parcours des travailleurs étrangers de l’Est et du Sud-Est de la France (1871-1918) doublement primée en France et en Suisse. Spécialiste de l’histoire de kronenbergerl’immigration et de l’histoire du travail, il est actuellement chercheur associé au laboratoire TELEMME à Aix-Marseille Université. Dans le cadre d’un post-doctorat, financé par la fondation A*Midex, il a effectué, au sein d’une équipe interdisciplinaire, une ample recherche ayant pour cadre le territoire des Calanques marseillaises, et qui a donné lieu à la publication d’un ouvrage dirigé par Xavier Daumalin et Isabelle Laffont-Schwob avec pour titre Les Calanques industrielles de Marseille et leurs pollutions : Une histoire au présent, REF.2C éditions, 2016.

L’Observatoire des quartiers Sud de Marseille et le Comité Santé Littoral Sud se sont associés pour l’organisation de cette conférence-débat et leurs représentants seront présents dans la salle pour participer aux échanges

 

Victimation et sentiment d’insécurité à Marseille

Mis en avant

Laurent MUCCHIELLI

Séminaire S41. Jeudi 9 juin 2016 de 14h à 17h. Ecole Supérieure du Professorat et de l’Éducation (Aix-Marseille Université) ESPÉ (ex IUFM), 63 La Canebière, 13001, Marseille

Marseille est présentée dans les médias comme une ville en proie à l’insécurité, à la violence, déchirée par les guerres entre trafiquants de toutes espèces. Pour dépasser cette approche médiatique et partisane, Laurent Mucchielli et son équipe ont mené une recherche permettant une approche scientifique de cette problématique. En utilisant une méthodologie rigoureuse, en réunissant une base de données de près de 3000 réponses (échantillon d’une taille très supérieure à ce qui est ordinairement fait dans ce type d’études), ils peuvent dresser un tableau très pointu de la victimation réellement subie par la population marseillaise et de son sentiment d’insécurité. Cela permet en outre de comparer ces représentations à celles qui ressortent d’enquêtes menées dans d’autres villes françaises.

Laurent Mucchielli est sociologue, directeur de recherche au Laboratoire méditerranéen de sociologie (LAMES, UMR 7305, CNRS & Aix-Marseille Université). Il dirige l’Observatoire Régional de la Délinquance et des Contextes Sociaux (ORDCS) et anime le site Internet Délinquance, justice et autres questions de société (http://www.laurent-mucchielli.org.). Il est auteur de nombreux articles scientifiques et d’ouvrages. Le dernier publié est Délinquances, police, justice. Recherches à Marseille et en région Paca (Presses universitaires de Provence, http://presses-universitaires.univ-amu.fr/delinquances-police-justice )

Diapositive1

Une nouvelle pédagogie de la laïcité à mettre en place ?

Mis en avant

Robert LAZENNEC, enseignant, chef d’établissement retraité, militant dans diverses associations pour promouvoir la laïcité

Séminaire S39 Mardi 12 janvier 2016 de 15h45 à 17h30  Collège Roy d’Espagne

Suite aux évènements dramatiques récents ayant visé les valeurs républicaines, le rôle de l’école publique dans la transmission de ces valeurs a été mis en lumière. La transmission du sens et du principe de laïcité est au cœur de la mobilisation de l’école. Cette tâche est inscrite dans le nouvel enseignement moral et civique. Toute la communauté éducative est invitée à participer. Une nouvelle pédagogie de la laïcité est à mettre en place.

Cela concerne les enseignants et les équipes éducatives des établissements scolaires et tous les acteurs sociaux, professionnels ou militants, investis dans les domaines de l’éducation populaire et citoyenne. C’est principalement ce public qui est visé dans ce premier débat. Un autre séminaire s’adressant au public familial sera organisé ultérieurement.

L’exposé- débat du 12 janvier a pour objectif de tenter de dégager de façon concrète les grandes lignes de ce qu’est la laïcité autour des trois thèmes suivants : Lire la suite

Industrie et immigration dans les calanques marseillaises (XIXe-XXe siècles)

Mis en avant

 Stéphane Kronenberger kronenberger

Post-doctorant A*Midex à Aix Marseille Université Projet SynTerCaIM, Chercheur associé à l’Unité de Recherche Migrations et Société (URMIS) Université de Nice Sophia Antipolis CNRS UMR 8245 IRD     http://urmis.unice.fr/spip.php?article903

  Chercheur associé à l’Unité de Recherche Temps, Espaces, Langages, Europe Méridionale – Méditerranée (TELEMME) Aix Marseille Université CNRS UMR 7303 Lire la suite

Jean ROUMILHAC et la Compagnie du Fil de Lin

Mis en avant

Jean ROUMILHAC, franc-maçon, anarchiste, résistant, qui voulut faire de sa filature, la Compagnie du fil de lin, une usine exemplaire

Une page d’histoire du Quartier de la Vieille Chapelle va disparaitre avec la destruction des bâtiments de la COMPAGNIE DU FIL de LIN. L’Observatoire des Quartiers Sud de Marseille vous invite à découvrir l’histoire particulière de cette entreprise et de son fondateur

Jean-Marie Guillon, historien, professeur des universités émérite (Université d’Aix-Marseille, UMR TELEMME), évoquera ce parcours militant hors normes. http://telemme.mmsh.univ-aix.fr/membres/Jean-Marie_Guillon

Françoise Fontanelli, historienne, doctorante (Université d’Aix-Marseille, UMR TELEMME ; Università della Tuscia, Viterbo), suivra le Jean Roumilhac, militant libertaire, http://telemme.mmsh.univ-aix.fr/membres/Fran%C3%A7oise_Fontanelli

Gérard Leidet, collaborateur du Maitron, Dictionnaire du mouvement ouvrier, présentera Les anarchistes, Dictionnaire du mouvement libertaire francophone. http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?mot28

Sémianire S37 Lundi 22 juin 2015, de 17h30 à 20h, au centre social Mer et Colline, 16 boulevard de la Verrerie – 13008 Marseille

Prévention des violences et du harcèlement chez les enfants et les adolescents.Des outils pour mieux vivre ensemble

Mis en avant

Sandrine Sanchez, directrice de l’association Plus Fort

Séminaire S36. Mardi 26 mai 2015 de 17h30 à 20h

Collège Roy d’Espagne 36 Chemin du Roy d’Espagne 13009 Marseille. Accueil. 17h15 : début impératif 17h30

L’association « Plus Fort » agit pour soutenir les personnes concernées par la violence : enfants, adolescents, enseignants ou surveillants, personnes âgées. Elle intervient en milieu scolaire, Institut thérapeutique éducatif et pédagogique (ITEP), hôpitaux, foyers, centres sociaux… Des programmes innovants adaptés à chaque population ont été développés. « +Fort » propose des ateliers où sont présentés des outils concrets et les bons comportements à adopter pour se sentir en sécurité et éviter les violences morales et physiques, le harcèlement, le racket et autres situations de conflit. Lire la suite

Sens du travail scolaire et implication territoriale des acteurs de l’éducation

Mis en avant

Thomas FLORO, doctorant , laboratoire « Apprentissage, Didactique, Evaluation Formation », Université Aix-Marseille, EA 4671 ADEF AMU

Séminaire S35. Lundi 18 mai 2015. Collège Roy d’Espagne, 36 Chemin du Roy d’Espagne 13009 Marseille.

L’objectif de cette intervention est de présenter les résultats tirés d’une nouvelle enquête par questionnaire, administré aux élèves du collège du Roy d’Espagne.

L’analyse des résultats porte d’une part sur le sentiment que les élèves ont de leur environnement en particulier, scolaire, social, et familial. Qui sont les élèves qui se sentent bien au collège ? Quelles sont leurs pratiques « dans » et « hors » de l’école ? Certains profils se dégagent-ils ? Existe-t-il un attachement fort à leur environnement ? Cet environnement impacte-t-il leur sentiment scolaire ? Lire la suite

Réussir ou échouer en fonction du contexte territorial : mythes et réalités dans les milieux ruraux et montagnards français

Mis en avant

Pierre Champollion, IA-HDR, Université Joseph-Fourier. EA 4571 Education, Cultures, Politiques, Observatoire éducation et territoires

Séminaire S34. Mardi 17 mars 2015. Collège Roy d’Espagne 36 Chemin du Roy d’Espagne 13009 Marseille

Après avoir posé le cadre conceptuel général de la problématique générale « éducation, territorialités et territoires », le conférencier s’attachera à analyser les différents rôles que jouent territorialités et territoires, à la fois « acteurs » et « contextes », dans le système éducatif français. Lire la suite

Le Projet Educatif de Territoire (PEdT)

Jeanine BOUVAT, directrice de l’Education de la Ville de la Ciotat, membre du bureau de l’Association Nationale des Directeurs de l’Education des Villes (ANDEV), présente ici le projet éducatif de territoire (PEDT) et sa place dans la Loi de Refondation de l’Ecole.

2807999906_abb274c857_z

Rentrée / Back to school par OliBac (licence CC BY 2.0)

Pour accéder au diaporama de sa présentation, cliquer ci-après : PP andev 4 OCTOBREc

Une contribution de l’ANDEV à-propos des rythmes de vie de l’enfant. Cliquer ci-après : contribution_andev_rythmes_scolaires_as

Pratiques alimentaires, temporalités et organisation de la vie familiale. Une recherche conduite dans les quartiers Sud de Marseille

Jessica Pothet, doctorante au Laboratoire « Langage Littérature Société » de l’Université de Savoie

Cette communication repose sur une approche concomitante de l’acte alimentaire et de la famille. En ce sens, on s’intéresse d’abord aux aspects pratiques des pratiques alimentaires rapportées et /ou observées. Ensuite, ce sont les règles structurant la famille pendant la prise de repas qui font l’objet d’interrogations. Ces éclairages permettent d’interroger l’efficience du repas comme temporalité rythmant la vie familiale mais plus généralement rendent compte de processus d’organisation domestique et familiale. Lire la suite

Mathématique, une approche multimodale

Cristina SABENA, enseignante en Sciences de la Formation Primaire, Université de Turin

Les objets mathématiques ne sont pas accessibles uniquement par des signes. L’intervenante s’intéresse au rôle du langage, au mouvement corporel, à l’usage d’artefacts comme sources de la conceptualisation mathématique.

Pour accéder au Diaporama, cliquez ici

Séminaire S9.2. 26 mars 2010. CS/CCO Hauts de Mazargues

L’absentéisme à l’école maternelle des Calanques au crible de la relation école-familles

Jessica POTHET, étudiante en Master 2, Sciences de l’Education (UMR ADEF IUFM Université de Provence)

Quel est le rapport à l’école maternelle des familles populaires ? Comment expliquer l’absence chronique de certains enfants observée dans les classes d’une maternelle ? Peut-on parler d’un manque d' »accrochage scolaire » des familles ? Lire la suite

Faire réussir les élèves en difficultés : un nouveau défit pour les métiers de l’éducation et la formation ?

Christiane FELIX, maître de conférences en Sciences de l’Education (IUFM Aix-Marseille / UMR ADEF / Université de Provence).
Diaporama de l’exposé, cliquez ici

L’article Ambiguïtés de l’aide au travail personnel sur le site de la revue Cahiers pédagogiques (décembre 2008)

Séminaire S7, 27 novembre 2009. CSC Hauts de Mazargues

Evolution de la famille dans nos sociétés contemporaines. Les nouvelles trajectoires familiales et parentales

Agnès Martial, Ethnologue, chargée de recherche au CNRS et membre du laboratoire SHADYC (Sociologie, Histoire, Anthropologie des DYnamiques Culturelles) au sein de l’EHESS (centre de la Vieille Charité).

Les vies conjugales et familiales ont connu des changements majeurs entre les années 60 (couple indissoluble et famille nucléaire) et nos jours. La nuptialité et la natalité ont fortement diminué, les ruptures d’union et divorces sont devenus de plus en plus fréquents (en 2005, 45% des couples ont connu une séparation). Le droit du couple et de la filiation a lui-même évolué radicalement

Lire la suite