La fragmentation urbaine à Marseille : logiques et dynamiques de l’enclavement résidentiel

Mis en avant

Présentation de travaux réalisés dans le cadre du Laboratoire Population, Environnement, Développement (Université d’Aix-Marseille, Institut de Recherche pour le Développement)

Séminaire S43. Jeudi 26 janvier 2017 de 18h à 20h. Accueil : à partir de 17h30 ; début impératif 18h. Centre socioculturel Saint-Giniez Milan, 38 rue Raphaël Ponson 13008 MARSEILLE. Métro Rd Point du Prado. Bus 23, 44, 45 : arrêt Mazargues Etienne Milan

Des enseignants- chercheurs (Elisabeth Dorier, Sébastien Bridier) et doctorants (Julien Dario, Damien Rouquier) du LPED (AMU/IRD) présenteront certains de leurs travaux sur les fragmentations urbaines à travers la banalisation des fermetures de résidences et les impacts sur les déplacements des populations et leurs accès aux aménités urbaines.

Plus de 20% de la population marseillaise vit dans des résidences fermées. Certains quartiers (particulièrement au Sud) sont à plus de 50% couverts par ces formes résidentielles. Le développement de ces clôtures et le cloisonnement d’espaces auparavant ouverts ont des impacts importants sur la structuration des quartiers et les possibilités de déplacements des populations. Elles traduisent aussi l’acuité de certaines tensions urbaines, et reflètent une évolution des modes de vies et représentations des citadins et du «vivre-ensemble ». Elisabeth Dorier nous avait déjà présenté les travaux de son équipe en décembre 2013. Le phénomène décrit alors a continué à se développer. C’est donc une présentation actualisée qui sera faite ici. Un grand merci à Elisabeth Dorier et son équipe. Pour qui veut en savoir plus, quelques éléments bibliographiques sont accessibles librement

Liens vers des publications récentes accessibles en ligne afin de nourrir le débat:

Site du LPED: http://www.lped.fr

 

 

Les usines et les ouvriers des calanques marseillaises : travailler et vivre dans un territoire isolé et sous contrainte (XIXe-XXe siècles)

Mis en avant

Stéphane Kronenberger

Situées à près de 8 kilomètres des derniers faubourgs de la ville de Marseille, les Calanques constituent, au début du XIXe siècle, un territoire enclavé où les pouvoirs publics décident de reléguer une partie des industries les plus polluantes. Cela concerne d’abord, à partir 1809, les établissements produisant de la soude, puis, dès le début des années 1850, les usines à plomb. L’isolement en milieu rural conjugué au caractère insalubre, pénible et dangereux des activités industrielles qui sont pratiquées rendent fortement problématique l’approvisionnement en main-d’œuvre. Ce manque manifeste d’attractivité engendre ainsi l’arrivée d’une main-d’œuvre immigrée, en particulier en provenance d’Italie. Pour la fixer, les industriels ont recours à une politique paternaliste, qui n’empêche pas, périodiquement, l’éclatement de conflits, néanmoins peu nombreux, et ceci malgré le respect, pour le moins approximatif, de la législation du travail.

Séminaire S42. Vendredi 2 décembre 2016 de 18h à 20h. Accueil : à partir de 17h30 ; début impératif 18h.Centre social Mer et Colline, 16 boulevard de la Verrerie – 13008 Marseille. (bus 19 arrêt Verrerie – à partir du Rond Point du Prado)

Stéphane Kronenberger est docteur en Histoire contemporaine de l’Université de Nice Sophia-Antipolis avec une thèse intitulée Des temps de paix aux temps de guerre : les parcours des travailleurs étrangers de l’Est et du Sud-Est de la France (1871-1918) doublement primée en France et en Suisse. Spécialiste de l’histoire de kronenbergerl’immigration et de l’histoire du travail, il est actuellement chercheur associé au laboratoire TELEMME à Aix-Marseille Université. Dans le cadre d’un post-doctorat, financé par la fondation A*Midex, il a effectué, au sein d’une équipe interdisciplinaire, une ample recherche ayant pour cadre le territoire des Calanques marseillaises, et qui a donné lieu à la publication d’un ouvrage dirigé par Xavier Daumalin et Isabelle Laffont-Schwob avec pour titre Les Calanques industrielles de Marseille et leurs pollutions : Une histoire au présent, REF.2C éditions, 2016.

L’Observatoire des quartiers Sud de Marseille et le Comité Santé Littoral Sud se sont associés pour l’organisation de cette conférence-débat et leurs représentants seront présents dans la salle pour participer aux échanges

 

Une nouvelle pédagogie de la laïcité à mettre en place ?

Mis en avant

Robert LAZENNEC, enseignant, chef d’établissement retraité, militant dans diverses associations pour promouvoir la laïcité

Séminaire S39 Mardi 12 janvier 2016 de 15h45 à 17h30  Collège Roy d’Espagne

Suite aux évènements dramatiques récents ayant visé les valeurs républicaines, le rôle de l’école publique dans la transmission de ces valeurs a été mis en lumière. La transmission du sens et du principe de laïcité est au cœur de la mobilisation de l’école. Cette tâche est inscrite dans le nouvel enseignement moral et civique. Toute la communauté éducative est invitée à participer. Une nouvelle pédagogie de la laïcité est à mettre en place.

Cela concerne les enseignants et les équipes éducatives des établissements scolaires et tous les acteurs sociaux, professionnels ou militants, investis dans les domaines de l’éducation populaire et citoyenne. C’est principalement ce public qui est visé dans ce premier débat. Un autre séminaire s’adressant au public familial sera organisé ultérieurement.

L’exposé- débat du 12 janvier a pour objectif de tenter de dégager de façon concrète les grandes lignes de ce qu’est la laïcité autour des trois thèmes suivants : Lire la suite

Industrie et immigration dans les calanques marseillaises (XIXe-XXe siècles)

Mis en avant

 Stéphane Kronenberger kronenberger

Post-doctorant A*Midex à Aix Marseille Université Projet SynTerCaIM, Chercheur associé à l’Unité de Recherche Migrations et Société (URMIS) Université de Nice Sophia Antipolis CNRS UMR 8245 IRD     http://urmis.unice.fr/spip.php?article903

  Chercheur associé à l’Unité de Recherche Temps, Espaces, Langages, Europe Méridionale – Méditerranée (TELEMME) Aix Marseille Université CNRS UMR 7303 Lire la suite

Jean ROUMILHAC et la Compagnie du Fil de Lin

Mis en avant

Jean ROUMILHAC, franc-maçon, anarchiste, résistant, qui voulut faire de sa filature, la Compagnie du fil de lin, une usine exemplaire

Une page d’histoire du Quartier de la Vieille Chapelle va disparaitre avec la destruction des bâtiments de la COMPAGNIE DU FIL de LIN. L’Observatoire des Quartiers Sud de Marseille vous invite à découvrir l’histoire particulière de cette entreprise et de son fondateur

Jean-Marie Guillon, historien, professeur des universités émérite (Université d’Aix-Marseille, UMR TELEMME), évoquera ce parcours militant hors normes. http://telemme.mmsh.univ-aix.fr/membres/Jean-Marie_Guillon

Françoise Fontanelli, historienne, doctorante (Université d’Aix-Marseille, UMR TELEMME ; Università della Tuscia, Viterbo), suivra le Jean Roumilhac, militant libertaire, http://telemme.mmsh.univ-aix.fr/membres/Fran%C3%A7oise_Fontanelli

Gérard Leidet, collaborateur du Maitron, Dictionnaire du mouvement ouvrier, présentera Les anarchistes, Dictionnaire du mouvement libertaire francophone. http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?mot28

Sémianire S37 Lundi 22 juin 2015, de 17h30 à 20h, au centre social Mer et Colline, 16 boulevard de la Verrerie – 13008 Marseille

Sens du travail scolaire et implication territoriale des acteurs de l’éducation

Mis en avant

Thomas FLORO, doctorant , laboratoire « Apprentissage, Didactique, Evaluation Formation », Université Aix-Marseille, EA 4671 ADEF AMU

Séminaire S35. Lundi 18 mai 2015. Collège Roy d’Espagne, 36 Chemin du Roy d’Espagne 13009 Marseille.

L’objectif de cette intervention est de présenter les résultats tirés d’une nouvelle enquête par questionnaire, administré aux élèves du collège du Roy d’Espagne.

L’analyse des résultats porte d’une part sur le sentiment que les élèves ont de leur environnement en particulier, scolaire, social, et familial. Qui sont les élèves qui se sentent bien au collège ? Quelles sont leurs pratiques « dans » et « hors » de l’école ? Certains profils se dégagent-ils ? Existe-t-il un attachement fort à leur environnement ? Cet environnement impacte-t-il leur sentiment scolaire ? Lire la suite