Prévention des violences et du harcèlement chez les enfants et les adolescents.Des outils pour mieux vivre ensemble

Mis en avant

Sandrine Sanchez, directrice de l’association Plus Fort

Séminaire S36. Mardi 26 mai 2015 de 17h30 à 20h

Collège Roy d’Espagne 36 Chemin du Roy d’Espagne 13009 Marseille. Accueil. 17h15 : début impératif 17h30

L’association « Plus Fort » agit pour soutenir les personnes concernées par la violence : enfants, adolescents, enseignants ou surveillants, personnes âgées. Elle intervient en milieu scolaire, Institut thérapeutique éducatif et pédagogique (ITEP), hôpitaux, foyers, centres sociaux… Des programmes innovants adaptés à chaque population ont été développés. « +Fort » propose des ateliers où sont présentés des outils concrets et les bons comportements à adopter pour se sentir en sécurité et éviter les violences morales et physiques, le harcèlement, le racket et autres situations de conflit. Lire la suite

L’implication des jeunes dans le trafic. Quelle prévention ?

Pierre Roche, Chargé d’études au Département Travail Emploi et Professionnalisation (DTEP) du Centre d’Études et de Recherche sur les Qualifications (CEREQ).

Quelle part peut prendre la prévention pour réduire les dommages liés aux trafics et son emprise sur une fraction de la jeunesse ? Un travail sur cette question a été engagé à Paris et en Seine-Saint-Denis par des professionnels de ces territoires dans le cadre d’un projet intitulé « prévention de l’inscription dans l’économie de la rue », coordonné par le Forum Français de Sécurité Urbaine (FFSU) et soutenu par le Conseil général de la Seine-Saint-Denis, la Mairie de Paris, la Préfecture de Paris et l’ARS 93. Ce travail, notamment à travers l’étude de récits de vie de jeunes engagés dans les trafics, affine la compréhension des processus d’entrée, d’inscription et de sorties de l’économie de la rue. Lire la suite

Quelles actions pour favoriser les relations familles-écoles ?

 

Bruno Masurel. Volontaire permanent du Mouvement ATD Quart Monde

Les relations familles – institutions scolaires ont souvent été problématiques. Aussi, le Projet de Rénovation Scolaire proposé par le Ministère de l’Éducation nationale exprime clairement la volonté d’améliorer la place des familles dans le processus éducatif : « La participation des parents à l’action éducative est un facteur favorable à la réussite de leurs enfants. Il convient de leur reconnaître une place légitime au sein de la communauté éducative. La « co-éducation » doit trouver une expression claire dans le système éducatif comme le souhaitent les parents. Lire la suite