« Le préjugé jeune. Le complexe rapport à la diversité dans le milieu scolaire »

Alessandro Bergamaschi, Université de Nice-Sophia Antipolis, Unité́ de recherches Migrations et Société (URMIS), Centre d’Analyse des Processus en Éducation et Formation (CAPEF)

Pour les jeunes dits « immigrés », l’école représente très souvent le premier contexte où ils commencent à entrer en contact avec la société majoritaire et à amorcer un processus d’intégration. La qualité des expériences vécues tout au long du parcours scolaire revêt, donc, une importance de premier plan. Malgré cela, selon les statistiques officielles, les élèves appartenant à des minorités immigrées constituent un groupe social particulièrement touché par des difficultés scolaires. Notamment, ils ont tendance à abandonner l’école plus fréquemment que la population non-immigrée (Commission of the European Communities, 2008). L’objectif de cette communication sur les difficultés scolaires des élèves immigrés vise à proposer un éclairage complémentaire aux explications dominantes sur le sujet. Lire la suite