Les enfants victimes des violences conjugales

Une Conférence organisée par l’association « Parole d’enfant » association d’aide à l’enfance maltraitée

Cette conférence a pour objectif en réunissant des intervenant.e.s compétent.e.s d’aider à définir et mieux cerner les problématiques des enfants victimes des violences conjugales. Les enfants qui entendent ou assistent à des scènes de violences entre leurs parents (ou dans lesquelles au moins un de leur parent est concerné) sont toujours des victimes.  » L’enfant est d’autant plus exposé à des conséquences psychotraumatiques que les violences conjugales ont commencé très tôt, qu’il est l’aîné ou qu’il est l’enfant unique, que les violences sont graves et fréquentes , que l’enfant s’interpose et subit des violences directes » Juge Edouard Durand Violences conjugales et parentalité, Protéger la mère c’est protéger l’enfant L’Harmattan 2013
Les impacts négatifs, les drames et les conséquences considérables sur la construction des enfants font de ce colloque un moment important de réflexion sur les enjeux sociétaux des violences conjugales. L’association Parole d’enfant souhaite participer ainsi à une meilleure connaissance et reconnaissance par l’ensemble de la société des conséquences nuisibles de la violence.

Notre amie Claudie LARRIEU-CLERC nous propose un compte rendu complet et documenté de ce colloque.

Intervenants de ce colloque :

  • Maître Joanny Moulin Président de l’association – Modérateur de la conférence
  •  Docteur Emmanuelle BOSDURE PédiatreAP-HM Timone enfants Service du Professeur CHABROL 
  • Docteur Olivier BERNARD Chef Service Protection maternelle et Infantile Direction PMI et Santé Publique Conseil Départemental des Bouches du Rhône
  • Carine CREPIN Psychologue clinicienne – Formatrice SOS Femmes 13

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.